Pour la salle de bain

Comment nettoyer une Serviette Hygiénique Lavable ?

Le 7 mars 2022
serviette hygiénique petit modèle bleu et rose

Vous souhaitez passer aux serviettes hygiéniques lavables, mais vous craignez l’étape du nettoyage ? Je ne vous cache pas qu’il n’y a pas si longtemps, j’étais comme vous. Et puis, je me suis lancée et je me suis rendue compte que l’entretien des protections périodiques réutilisables n’était pas si compliqué ! Je vous en livre tous les secrets maintenant.

D’abord rincer la serviette hygiénique lavable

Je dirais que c’est l’étape la plus importante si vous souhaitez laver facilement vos protections féminines. Vous devez rincer la serviette à l’eau froide. Oui froide ! C’est l’info que vous devez retenir. En fait, l’eau chaude va fixer la couleur rouge dans les tissus et donc empêcher le détachage. Donc on élimine une grosse partie du sang en rinçant tout simplement.

serviette hygiénique lavable M
Serviette hygiénique lavable taille moyenne

Certaines femmes utilisent l’eau de chauffe de la douche dans une bassine et laissent leurs serviettes lavables ainsi tremper. C’est en effet une solution d’économie d’eau. Mais faire couler un filet d’eau dans le lavabo de la salle de bain fonctionne aussi très bien.

Ensuite, passer la protection féminine lavable en machine

Laver à basse température

Les serviettes hygiéniques lavables sont faites en tissu pur coton pour l’extérieur, d’un insert en bambou et d’une couche imperméable appelé tissu PUL à l’intérieur. Si le bambou et le coton supportent un passage en machine à haute température, ce n’est pas le cas du PUL. En effet, c’est un tissu technique, synthétique.

C’est pourquoi je recommande de laver ses SHL en machine avec un programme à 4O°c, pas plus.

Laver avec le reste du linge

En revanche, il est vraiment inutile de laver les serviettes hygiéniques à part. Ce serait d’ailleurs contre productif. Quelle perte de temps et d’eau ! Pas de précautions particulières, pas de machine spéciale !

Une fois rincées, elles se glissent ni vues ni connues avec le linge quotidien. Au milieu des slips et des chaussettes de toutes la famille, elles se font discrètes.

Faire sécher sa serviette hygiénique lavable

Vous pouvez tout a fait utiliser le sèche-linge pour faire sécher vos protections menstruelles à condition de le régler sur le séchage de matière synthétique.

Mais, bon, Chez les Z, on n’apprécie pas trop trop le sèche-linge. Ce n’est pas super-écolo de faire fonctionner une machine couteuse en énergie pour réaliser quelque chose qui peut se faire tout seul, sans consommer d’électricité !

Je conçois bien que le sèche linge peut sauver des vies dans certains cas (notamment des jeunes parents d’un bébé qui n’aime pas les purées) . Mais, dès que les Mini Z ont cessé de cracher sur les cols des bodies, on n’a cessé de l’utiliser.

Donc, pour revenir au SHL, comme on n’a plus de sèche linge à la maison, elles sèchent sur un étendoir à l’air libre et c’est très bien comme ça ! J’aime le rappeler mais en zéro déchet « less is more » (oh yeah). Traduisez : le plus simple c’es le mieux ! (selon moi, ça sonne mieux en anglais quand même non ?)

Voilà voilà, je me rends compte que mon article est très court concernant le lavage des serviettes hygiéniques. En même temps, comme c’est simple, je ne vais pas tourner autour du pot plus longtemps : on rince, on les jette dans la machine, on fait sécher et bam, c’est déjà fini !

Je suis sure que vous vous dites maintenant que vous vous en êtes fait tout un monde de cet entretien, le sang, les tâches et tout et tout ! Je suis contente d’avoir pu vous informer ! Mais je le répète : le sang n’est pas sale !

Vous remarquerez aussi en utilisant des protections lavables, qu’il n’y a plus de mauvaises odeurs dans vos sous-vêtements ! Clairement, ce n’est pas le sang le problème mais tous les produits chimiques (beurk) contenus dans les serviettes jetables qui puent ! Oui j’ose le dire : le plastique, les gélifiants et le reste, ça pue !

serviette hygiénique bleu canard

Alors prête à sauter le pas ? J’ai justement cousu de nouveaux coloris : un joli bleu canard, je suis sure qu’il vous plaira. Oh tiens ! Je pourrais alors écrire un autre article  : comment être à la mode jusqu’au fond de la culotte ! 😉

Pour celles qui ont besoin encore un peu d’informations avant de se décider, j’ai un autre article qui tente de dédiaboliser ce sujet encore tabou

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.