Zéro déchet

Ma recette de lessive maison pour réduire ses déchets.

Par Caroline , le 25 mars 2021
étiquette lessive

Aujourd’hui je vous livre ma recette de lessive maison pour réduire ses déchets. Parce que s’il a bien un point qui ne fait pas sonner zéro déchet et grand-mère, c’est la lessive. Et oui, je dois encore prouver partout où je vais que passer au zéro déchet, n’est pas revenir à l’âge de pierre. Du coup, on utilise toujours la machine à laver, hein ! Pas question d’aller au lavoir…

Une fois qu’on est passé aux produits réutilisables comme les lingettes ou les serviettes hygiéniques, nous avons besoin d’une lessive efficace, vraiment. Une lessive liquide qui élimine vraiment la saleté et laisse un linge propre. Pas question de laver 3 fois une lingette démaquillante parce qu’il reste du mascara noir dessus. Mais qui dit lessive efficace, ne veut pas forcément dire lessive chimique pleine de produits cracra avec des noms à rallonge et d’allergènes. Alors Chez les Z, on a fait différent essais de recettes de lessive maison.

Les bonnes raisons de faire sa lessive soi-même

Et il y en a plusieurs, des raisons. D’abord, et je me répète, il s’agit de contrôler les substances utilisées pour laver le linge. De la même façon que pour les produits ménagers dont je vous ai déjà (longuement) parlé.

Le linge qu’on porte à même la peau, que nos Mini-nous mettent souvent dans la bouche (genre le doudou, si si, ça se lave un doudou, en cachette, mais ça se lave quand même !) C’est bien connu, les lessives sont souvent bourées d’allergènes responsables de problèmes cutanés voir de pollution de l’eau. Quand on choisit de fabriquer soit même son produit, on réduit le nombre d’ingrédients potentiellement mauvais et on utilise des produits de base peu transformés. Du coup, on fait attention aux peaux sensibles aussi bien qu’au linge délicat… (je sais, des fois, je suis pleine de délicatesse)

Ensuite, il y a une raison économique. Suivre une recette de lessive maison vous fait réellement faire des économies. Ca revient bien moins cher que d’acheter le dernier bidon de Machin Chose tout prêt, qu’il faut acheter par 3 en plus, sinon t’as pas la réduction de 30% dessus… Bref même les marques de lessive peuvent pousser à la surconsommation. Pas très très écologique tout ça, hein ?

Enfin, ça permet aussi de limiter ses déchets plastiques. Ben oui, c’est zéro déchet, (je me répète ?). Vous videz un bidon ? Vous le réutilisez aussi sec pour créer votre prochain détergent. Posé sur ma machine à laver, j’ai un bidon qui doit dater d’au moins 5 ans ! Qui peut dire qu’il a gardé son bidon de lessive 5 ans en consommant de la lessive industrielle ? Imaginez le nombre de bidons que je n’ai PAS mis à la poubelle depuis cette date ! C’est effarant quand on y pense. Et c’est bon pour l’environnement !

Mes recettes de lessive maison testées

Maintenant que vous êtes convaincus de l’intérêt pour vous, votre famille et notre planète de fabriquer sa lessive à la maison, je vais vous livrer les différentes recettes testées et mes avis sur chacune d’elles. Chez les Z, nous sommes 4 dont 2 Mini Z très très cracra (des fois) et nous utilisons lingettes, essuie-tout et SHL réutilisables depuis un petit moment. Ca vous donne une idée des tests que nous avons réalisés avec les différentes recettes. Si mon mascara part sur les lingettes démaquillantes, si la sauce tomate disparait sur l’essuie-tout alors c’est que le test est concluant. Je vous passe l’exemple des serviettes hygiéniques, je sais que certains ne sont pas encore prêts à entendre (à lire) ça.

D’abord, la recette de lessive au lierre.

J’ai testé celle ci pendant le confinement du mois de mars 2020. Nous allions nous balader (une heure, hein, pas plus, souvenez vous !) en forêt, nous cueillions le lierre et nous passions à la préparation de la lessive. Alors son avantage, le plus important c’est que c’est entièrement gratuit ! Donc au niveau économie, c’est génial !préparation lierre

Après, cette lessive végétale est assez long à préparer. Concrètement, c’est bien et sympa à faire pendant les vacances, ou un confinement mais dans la vraie vie, dans laquelle on court partout tout le temps… Je trouve ça un peu contraignant.

Ensuite, au niveau efficacité, ça marchait plutôt bien. Et pour le coup, c’est une lessive naturelle…on peut difficilement faire plus simple : un seul et unique ingrédient. Sauf que je ne sais pourquoi, je n’ai pas réussi à avoir une lessive de qualité égale à chaque fois que je la réalisais. Si bien que des fois, c’était archi bluffant et d’autres fois, j’avais une lessive moyenne, qui pouvait même laisser des taches brunâtres. Bon, quand on s’en rend compte, rien ne nous empêche de recommencer mais c’est un peu du temps de perdu. Du coup, je pense que cette lessive peut convenir plutôt à des personnes qui ont du temps. Quand les Mini Z seront grandes et que je serai à la retraite, je m’y attèlerai pour de bon. En attendant, je garde la recette dans un coin. Je la referai surement cette été, au calme sur ma terrasse, à l’ombre d’un parasol…

 

J’en parle plus longuement dans un article dédié à la lessive au lierre ici.

 

Ensuite, j’ai testé la lessive au savon noir.

Et c’est toujours celle que j’utilise aujourd’hui. Je vais vous partager la recette maintenant. Elle est très efficace et ne contient pas 100 mille ingrédients. Pour fabriquer cette lessive vous aurez besoin de :

  • du savon noir. Si possible en vrac et sans parfum, c’est l’idéal. J’ai récupéré un ancien flacon de liquide vaisselle pour acheter mon savon noir en vrac.
  • des cristaux de soude
  • du bicarbonate de soude : (clairement le meilleur ami des ZD, on en retrouve dans presque toutes les recettes, un peu comme le vinaigre blanc.)
  • et de l’eau.recette lessive au savon noir

Pour sa réalisation, j’utilise un petit pot de yaourt en verre (vide) comme gobelet doseur. Au final ce dosage me permet d’avoir de la lessive pour environ 1 mois. Il est inutile d’en fabriquer des litres et des litres.

Je mets 1/4 de verre de cristaux de soude, puis un 1/2 verre de bicarbonate et j’agite bien.

Ensuite, je complète avec 1 verre de savon noir et 3 verres d’eau. Et c’est  tout ! Après avoir secoué la bouteille très énergiquement, c’est déjà fini. C’est facile, non ?

L’avantage de cette formule c’est qu’elle est hyper rapide à fabriquer. Et, contrairement à la lessive au savon de Marseille, il n’y pas besoin couper de copeaux de savon, pas besoin de chauffer, de faire bouillir la préparation pour dissoudre le tout. L’ensemble se mélange très bien à température ambiante à condition de secouer vivement la bouteille (vérifier bien la tenue du bouchon avant, 😉)

Et pour l’adoucissant ?

Clairement, je n’en utilise pas. A cause de toutes les raisons citées plus haut. Je veux contrôler ce que je mets dans ma machine et sur mes vêtements. Même si l’eau est très calcaire chez nous, on s’est habitué comme ça. Je déteste l’odeur entêtante des adoucissants vendus dans les supermarchés. De temps à autre, j’ajoute tout de même un bouchon de vinaigre blanc dans lequel j’ai fait infusé des écorces d’orange. Oh tient, encore une astuce zéro déchet ! Plutôt que de jeter les pelures d’orange, je l’ai ajoute à mon vinaigre d’alcool qui servira ensuite pour fabriquer mon nettoyant multisurface ou comme adoucissant.

Alors, vous vous lancez ? Racontez moi ! J’ai hâte de voir vos bidons de lessive maison en commentaire.

Vous aimerez aussi

Caroline

Fervente adepte du zéro déchet, je partage mon aventure écolo avec vous, en vous proposant astuces et conseils pour une vie durable et harmonieuse en famille. Pour en savoir plus sur mon parcours, visitez la page à propos.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.