essuie-tout lavable

Mon premier essuie-tout lavable

Et hop ! une nouvelle cousette zéro déchet. Je me suis lancée dans l’essuie-tout lavable. En fait, ça fait un moment qu’on a de l’essuie-tout lavable à la maison et, franchement, au niveau diminution de déchets, c’est radical.

L’utilisation de l’essuie-tout lavable.

Du jour où on a adopté l’essuie-tout lavable à la maison, ben, le Sopalin jetable n’a plus eu la cote du tout. Fini tout ce papier qu’on jetait nonchalamment à la poubelle…Plus de déchet. Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Les filles à la maison, en utilisait beaucoup, au moins une feuille par repas. Au moindre petit débordement d’assiette et ou de verre : Hop ! On déchirait une feuille. Sans compter les goûters et autres grignoteries à l’extérieur de la maison. On avait été bien conditionné par l’air du jetable, on s’en servait énormément.

Et puis, j’ai commandé des essuie-tout lavables. Et mon entourage m’a regardé un peu bête ! « Non mais sérieusement, tu vas te mettre à tout laver comme nos grands-mères, quel retour en arrière ! » Ben oui, sous prétexte de la libération de la femme, on est passé jadis au tout jetable pour gagner du temps…A l’époque, il n’était pas question du partage équitable des taches, ni de la planète…Il fallait seulement soulager les charges ménagères qui n’incombaient qu’aux femmes…

Bref, laissant de coté ces commentaires des années 70, j’ai posé mes feuilles d’essuie-tout lavables sur la cuisine. Et c’est tout ! La magie a opéré ! D’abord, ils sont super mignons, avec des petits dessins. Le rouleau de papier jetable était juste blanc. Et puis, les petites fleurs et les petits lapins, c’est tout doux, ça essuie super bien les moustaches du repas de midi. En plus, j’en avais pris de différents coloris, donc, les Mini Z pouvaient choisir leur motif au gré de leurs envies.essuie-tout lavable

La confection.

Mais, vous le savez, je suis assez perfectionniste. Et les essuie-tout lavables que j’avais commandés ne me satisfaisaient pas entièrement. Déjà, ils étaient cousus avec un biais sur le coté, qui, à force de lavage, a fini par s’effilocher. Ensuite, ils étaient attachés ensemble avec des pressions en plastique. Alors, quitte à passer à une méthode écolo, autant qu’elle le soit vraiment. Il faut éliminer le plastique de nos vies au maximum !!! Certains avaient une face absorbante blanche : grave erreur. C’est fait pour être tâché ! Autant dire que le blanc a vite grisé à la longue. Je devais donc y remédier.essuie-tout avec pressions

Mes premiers essuie-tout lavables.

J’ai donc décidé de les réaliser moi même, n’ayant pas trouver ce qui me convenait absolument sur le marché. Voici donc mes critères : ils doivent être :

  1. plutôt de coloris foncé pour être facile à vivre
  2. avec de jolis motifs, pour rester attrayant pour les enfants
  3. avec une face absorbante en nid d’abeille, pas de l’éponge classique (qui est plus adapté pour des accessoires de salle de bain)
  4. et des pressions ? Bonne question.

Je développe l’affaire des pressions. Sérieusement, pour ceux et celles qui sont déjà équipés d’essuie-tout lavable, vous vous servez des pressions ? Personnellement, ça me gonfle de devoir les rattacher un par un, deux pressions par deux pressions par feuille à chaque fois qu’elles sortent de la machine à laver. J’ai ai 5 ou 6, c’est assez vite utilisé, elles sont juste pliées sur le plan de travail et chacun se sert selon ses besoins.C’est vrai que c’est mignon les pressions mais je ne trouve pas ça hyper pratique. Du coup, j’en ai réalisé avec de petites languettes assorties pour pouvoir les suspendre à un crochet. A la façon d’une serviette de table. De plus, j’ai remarqué, que même sans pressions, on peut tout de même les enrouler autour d’un dévidoir pour papier absorbant classique. Donc, franchement, à quoi bon s’enquiquiner à ajouter des boutons pressions.

J’aimerais beaucoup connaître votre avis sur la question ? C’est quoi vos critères de sélection pour réussir à vous convertir aux lavables ?

Allez, je m’en vais coudre encore et toujours…En attendant de perfectionner mes essuie-tout lavables, mes nénuphars ont un succès fou. J’avoue que j’en suis assez fière. Vous les connaissez déjà ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *