Zéro déchet

Mes astuces pour des vacances zéro déchet

Le 20 juillet 2021
vacances zéro déchet

Des vacances zéro déchet ? Quelle question ? Evidemment ! On a changé toutes nos habitudes de consommation à la maison pour limiter nos poubelles toute l’année. Alors, on n’a aucune envie de repartir comme dans les années 80 avec emballages superflu et plastique à gogo juste parce que c’est les vacances. J’avoue, du coup, ça demande (encore) quelques adaptations. Mais rien de bien méchant. En plus, comme on est en vacances, on a plus de temps pour se sensibiliser à l’environnement, alors profitons en pour allier l’utile à l’agréable.

Les courses

Vous aimez les supermarchés, vous ? Chez les Z, les courses c’est une corvée. On se refile le bébé entre Monsieur Z et moi même jusqu’à ce que le frigo soit quasi vide. Et quand on en arrive à cuisiner (vaste mot, cuire serait plus honnête) des pâtes aux Mini Z deux soirs de suite, il y en a toujours un qui finit par se sacrifier pour partir au ravitaillement. Au quotidien, les courses portent bien leur nom : c’est toujours au pas de course et pas forcément une partie de plaisir.

Mais en vacances, on a le temps et on aime les promenades. C’est l’occasion d’aller au marché, de rencontrer le maraicher local, qui ne vend pas ses fruits et légumes dans des barquettes plastiques. Pensez à prendre quelques sacs à vrac en tissu avec, et voilà. Vous profitez d’une ballade dans le centre ville historique de votre lieu de villégiature pour faire des vacances zéro déchet. En plus, tout le monde passe un bon moment au grand air… C’est mille fois mieux que la lumière des néons de l’hypermarché non ?

Au marché, vous trouverez aussi le fromager, le charcutier… que des produits locaux qui sentent bon les vacances. Dépaysement garanti dans l’assiette ! On est très loin des blisters de jambon rose industriels et c’est tellement meilleur comme ça.

marché vacances zéro déchet

Promenez vous dans les centre-ville.

Dans la même trempe, les épiceries en vrac se trouvent aussi souvent au centre ville. Vous pourrez y trouver des biscuits apéro en vrac, et tout ce qui est sec comme les pates, le riz, les céréales du matin et même les petits gâteaux du goûter. Il suffit simplement d’anticiper sa visite en emportant avec soi les fameux sacs en tissu, ou sac à vrac.

Pour conclure : pour des vacances zéro déchet, il faut manger local (tiens, tiens, mais cette astuce fonctionne aussi le reste de l’année non ?) et transformer la corvée des courses en ballade du dimanche.

Le ravitaillement en eau pendant mes vacances zéro déchet.

Bon, se passer de bouteilles d’eau jetables, c’est niveau débutant. Je dirais même que c’est la base de la base du zéro déchet. Et une fois qu’on consomme l’eau du robinet, on se rend compte de tout ce qu’on économise, c’est fou ! Quand je parle d’économie c’est tant au niveau du nombre de bouteilles en plastiques qu’on ne jette pas que du point de vue du porte monnaie !

Pour éviter d’acheter des bouteilles plastiques (et donc ne pas contribuer à leur production et leur couteux recyclage), il suffit d’investir dans une gourde. Il en existe de toutes les tailles, dans toutes les matières possibles et de toutes les couleurs. De quoi convaincre les plus réticents. Chez les Z, les filles ont chacune la leur, version petit format, pour ne pas alourdir leur sac à dos. Moi, j’ai une gourde d’une contenance d’un litre : c’est suffisant pour tenir une journée au travail. Et ensuite, nous avons aussi un grand thermos qui peut aussi bien contenir du chaud que du frais pour nos virées en famille.

Ah,  j’oubliez, Monsieur Z , quant à lui, a adopté une très jolie bouteille en verre, très stylée. Bref, chacun sa gourde et c’est parfait comme ça.gourde zéro déchet

 

Bon, vous me direz, la gourde, il faut la laver. Certes ! Mais la encore, j’ai une astuce. Nos bouteilles réutilisables ne contiennent toujours que de l’eau. Donc pour l’entretenir, il suffit de la rincer à l’eau de vaisselle et de la faire sécher à l’envers. Rien de bien méchant, non ? Il n’y a pas de substances sucrées qui pourraient attacher à la paroi ou moisir… Beurk… De toute façon, le sucre, c’est moyen moyen pour la santé et quand on a soif, les boissons sucrées ne désaltèrent pas. Voilà, ça c’est dit. Le plus simple est souvent le mieux quand on devient zéro déchet.

La trousse de toilette des vacances zéro déchet.

Autre point important dans la production de déchet (plastique essentiellement), c’est la salle de bain. Je vous en parle souvent de la salle de bain. C’est normal, avec mes lingettes démaquillantes, c’est un peu mon cheval de bataille. La encore, on souhaiterait conserver les bonnes habitudes prises toute l’année. Pourquoi changer ? On emballe son pain de savon et son shampoing solide sans silicone dans une jolie pochette nomade et hop ! Nul besoin de trimballer des flacons plastiques qui risquent de fuir sur la brosse à dent dès que la valise sera fermée ! Oui oui, elles sont super vicieuses ces bouteilles de shampoing. Elles attendent que tout soit plié pour se retourner et te pourrir toute la trousse de toilette ! Et comme, leur contenant est liquide, visqueux et remplis de substances qui moussent : tu te retrouves à rincer ta brosse à dent pendant des heures sous le robinet pour faire partir l’odeur… Je suis sure que vous me comprenez ? Rassurez moi ? Il n’y a pas qu’à moi que c’est déjà arrivé ?pochette à savon de voyage

 

Du coup, c’est l’argument choc pour passer au solide : aucun risque de dégoulinures (ça existe ce mot ??)

J’emporte avec des produits lavables dans mes valises.

Pour le démaquillage, on adopte (enfin si ce n’est pas déjà fait, vous attendez quoi sérieusement ?) les lingettes lavables en bambou. Du coup, on n’a pas besoin d’emporter de démaquillant. Il suffit de passer la lingette en bambou sous un filet d’eau pour démaquiller tout le visage…même le mascara noir.nénuphar de lingettes terra cota

Si, par malchance, vos ragnagnas tombent pile pendant votre unique semaine de vacances. (Non, mais, comment vous avez fait pour planifier ces vacances ?) Adoptez une cup menstruelle, elle vous sauvera la vie, vous permettra les baignades et tout et tout. Et l’année prochaine, calculez mieux bordel !!! (Vous sentez le sujet un peu épineux ? Désolée, je m’emporte mais mon cycle et moi même, sommes incapables de nous arranger sur le planning … grrrr)SHL taille S coloris

Bon, il y a un domaine dans lequel je ne serai pas zéro déchet en vacances, c’est la crème solaire. Je suis très très blanche de peau. Et même bronzée, je reste « beige clair ». Donc je ne tergiverse pas sur la protection contre les UV. Alors on choisit une crème bio avec le moins de produits cracra possible, mais il reste le tube en plastique. Et c’est comme ça !

Alors, prêt à se lancer dans des vacances (presque) zéro déchet ? C’est plutôt simple non ? Qu’en pensez vous ? Quelles habitudes écolo allez vous emporter dans vos valises cet été ?

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.