Zéro déchet

Journée mondiale de l’eau 2024 : comment l’économiser ?

Par Caroline , le 3 février 2024
économiser l'eau

Ce 22 mars 2024, c’est la journée mondiale de l’eau. L’occasion pour moi de parler économie. À moins de vivre dans une grotte, vous n’êtes pas sans savoir que les épisodes de sécheresse impactent de plus en plus nos vies. Alors on peut critiquer le gouvernement pour son inaction, la mondialisation et le réchauffement climatique et tout et tout… Ou on peut agir à notre échelle pour réduire et éviter le gaspillage de cette ressource si précieuse à la vie. J’ai choisi la deuxième option, car même si j’aime râler, je préfère bouger. Alors voici comment économiser l’eau, dans notre mode de consommation, mais aussi directement dans nos usages à la maison.

Pourquoi préserver l’eau est aujourd’hui une nécessité ?

L’eau potable n’est malheureusement pas une ressource inépuisable. Et avec notre train de vie moderne, nous avons de plus en plus besoin d’eau dans notre quotidien. Alors vous allez me répondre que vous faites pourtant attention, que vous prenez des douches ! Certes, mais l’eau intervient aussi dans la fabrication de tous nos biens de consommation courante.

  • La production d’une boîte de mouchoirs.
  • Un blister de jambon tout emballé.
  • Et un bon bain après une journée en plein air.

Tous ces gestes anodins, bien ancrés dans nos modes de vie nécessitent de l’eau.

Avec ces exemples, on voit bien que l’eau intervient partout pour notre confort et qu’on peut vite arriver à une consommation hallucinante, cachée (les produits qu’on achète) et visible (celle qui sort de nos tuyauteries à la maison) par personne.

C’est pourquoi il est urgent de préserver l’eau, pour préserver notre santé et nos espaces de vie.

Bon, après ce constat plutôt alarmiste, je vais vous rassurer. Même à notre échelle de petit humain dans sa maison au milieu du trou du c.. de la France, on peut agir.

Si, si et même que ce n’est pas si difficile que ça, encore faut-il vouloir changer un peu ses habitudes, mais ça, c’est un autre débat.

économiser l'eau

Quelle solution pour ne pas gaspiller l’eau de notre jolie planète ?

Je vais d’abord m’intéresser à la consommation cachée de l’eau. Celle qu’on ne voit pas. La quantité d’eau nécessaire à la fabrication de ce super jeans qui vous fait un galbe d’enfer. À l’eau cachée dans votre gel douche qui a promis de vous faire la peau douce. À ce sac en papier jetable tellement pratique à utiliser, parce qu’on a qu’à le jeter et à en prendre un autre quand il est abimé ou sale.

Consommer de la seconde main

On ne voit pas tout de suite le lien entre l’achat de son nouveau fauteuil pour la déco du salon et sa consommation d’eau. Mais pour produire ce nouveau meuble à la mode, il a bien fallu faire pousser le coton pour le rembourrage, donc irriguer les champs de coton, teinter le tissu avec un mélange de colorant et d’eau, couper le bois pour le piètement dont l’arbre a bien eu besoin d’eau pour grandir, assembler le tout et le nettoyer pour qu’il soit impeccable une fois exposé dans le magasin. Bref, toutes les étapes de la fabrication de votre dernier achat ont nécessité de l’eau.

Vous allez me répondre que vous en avez quand même besoin de ce nouveau fauteuil, le vôtre a été complètement détruit par (au choix, cochez la bonne réponse) :

  • les griffes du chat,
  • votre enfant de 3 ans,
  • votre beau-père pendant le déménagement.

OK, s’il vous faut impérativement une nouvelle déco de salon, alors allez voir dans ce qui existe déjà. Acheter de la seconde main, c’est redonner une utilité à quelque chose qui a déjà été produit, mais dont plus personne ne veut (pour l’instant). Remplacer un achat neuf par un achat d’occasion vous fait faire approximativement l’économie de L d’eau, c’est dingue quand on y pense.

Du coup, je ne peux m’empêcher de vous filer l’adresse d’Emmaüs. Pour la seconde main, c’est top et il y en a pour tous les styles.

consommer de la seconde main, emmaus

Éviter les emballages inutiles et les produits à usage unique

Bon, vous allez dire que je radote. C’est vrai, mais c’est une cause qui me tient à cœur le zéro déchet. Ça me rend barjot la consommation de produits jetables. Voyez un paquet de disques démaquillants. On a fait pousser le coton, on l’a irrigué, on l’a traité, récolté, transformé, suremballé, tout ça pour quoi ? Pour qu’il serve une fois, disons deux minutes (si vous êtes lentes à vous démaquiller) et BAM poubelle.

Oui, mais Caro, ta lingette lavable, faut la laver (comme son nom l’indique), ça consomme aussi de l’eau. Oui c’est vrai, ma petite dame, mais je ne fais jamais tourner le lave-linge juste pour mes 6 lingettes démaquillantes de la semaine. Elles se glissent dans la tournée de lessive de toute la maisonnée. Et même si on est écolo, on change quand même de slip et de chaussettes tous les jours, alors de la lessive, il y en a toujours. Pas besoin de faire un cycle spécial pour les lingettes, la fleur de douche ou les serviettes hygiéniques.

Bref, vous l’aurez compris, ça fonctionne avec tous les produits à usage  : essuie-tout, mouchoirs, sac d’emballage pour les légumes, barquettes en tout genre qui finit direct à la poubelle à peine rentrée des courses, bouteille d’eau en plastique (qu’on peut remplacer par une gourde plus solide et durable), fringues de la fast-fashion qu’on garde qu’une saison parce que ça s’abime trop vite,

Oui, c’est moche à dire, mais l’industrie consomme bien plus d’eau que nous, pauvres ménages dans notre petite maison à la campagne.

Consommer locale et de saison

Vous voulez économiser l’eau, oubliez les fraises à Noël, les tomates apéro au Nouvel An, le concombre en février. Ce n’est pas la saison !

Les légumes poussent mieux et plus vite quand on respecte la saisonnalité. Pas besoin de serre chauffée ni d’arrosage intensif.

Et si on veut encore réduire notre consommation invisible d’eau, on s’approvisionne chez le maraicher du coin. Celui qui a son champ au bout de votre village et qui se casse le trognon pour cultiver des légumes sur notre terre pour un revenu descend qui fera vivre toute sa petite famille. En voilà un cercle vertueux !

Comment économiser l’eau à la maison ?

Maintenant qu’on a vu comment réduire sa consommation d’eau invisible, intéressons-nous à l’eau qui sort de notre robinet. On a la chance de disposer en France d’un des plus grands réseaux d’eau potable. Ce n’est pas une raison pour en abuser. Cette eau est directement puisée dans les nappes phréatiques. Et ces dernières ne sont pas comme le sac de Mary Poppins, elles ont un fond et ne sont pas extensibles.

Comment économiser l’eau des toilettes ?

Ah l’eau des toilettes. Donc ça fait 800 mots que je vous explique que l’eau potable est un bien précieux, que c’est super important de la préserver et qu’est-ce qu’on fait ? On va aux toilettes et on chie dans l’eau potable. Oui, littéralement ! Désolée, je n’ai pas trouvé de formule plus élégante pour le dire.

Ben oui, mais qu’est-ce qu’on y peut ? L’appart qu’on a loué est fait comme ça, les WC sont au deuxième étage, je ne peux pas mettre des toilettes sèches là-haut.

Alors, je vous entends, mais je pense qu’on peut quand même réduire drastiquement la consommation d’eau des WC avec quelques astuces.

La plus radicale, c’est les toilettes sèches. J’avoue, ce n’est pas forcément adapté à tous. Mais si certains sont prêts à franchir le pas, c’est toujours ça de moins d’eau souillée et c’est parfait.

Ensuite, on peut aussi récupérer l’eau qui a déjà servi. Je pense à l’eau avec laquelle on rince les légumes, l’eau de chauffe de la douche qui part dans le siphon et qui n’a servi à rien. Perdue pour perdue, autant qu’elle finisse dans les toilettes.

Et puis, il y a aussi l’option de réduire le réservoir d’eau des toilettes pour que chaque chasse d’eau ne libère plus 9 litres d’eau potable, mais un peu moins.

Toutes ces idées ne sont pas radicales et extrêmes et vous feront faire des économies d’eau visibles aussi sur vos factures d’eau.

économiser l'eau dans la salle de bain

Comment réduire sa consommation d’eau sous la douche ?

Dans la douche, chez les Z, on récupère l’eau de chauffe juste avant de se glisser sous le jet. C’est une petite contribution.

D’autres solutions sont possibles : installer un mousseur pour diminuer le débit d’eau, changer le pommeau de douche contre un qui devient rouge écarlate quand vous restez trop longtemps. (J’y pense pour faire sortir mon ado de la salle de bain)

Couper l’eau quand vous vous brossez les dents. Autant de petits gestes qui, cumulés, ont de grands effets.

Quelques gestes pour économiser l’eau dans la cuisine

Dans la cuisine aussi, on pourrait en parler longuement des économies possibles.

Essayez de voir l’eau comme quelque chose qui peut avoir plusieurs vies. Une pour nettoyer les légumes, une seconde pour arroser vos fleurs ou évacuer la grosse commission des toilettes.

Une pour cuire le riz, la seconde pour enrichir la terre du potager avec cette eau riche en amidon.

Notez aussi qu’un lave-vaisselle consomme généralement moitié moins d’eau que la vaisselle à la main.

comment économiser l'eau dans la cuisine

Comment faire pour éviter le gaspillage de l’eau ?

On ne vient d’en évoquer qu’une petite partie en donnant des exemples.

Prenez le temps d’observer votre mode de vie au quotidien pour repérer les habitudes les plus consommatrices d’eau. Imposez-vous un petit check-up de vos robinets et arrivées d’eau une fois par an pour réparer d’éventuelles fuites d’eau.

Conseils pour faire des économies dès le robinet

J’avoue que faire des économies sur sa facture d’eau devient un peu compliqué. Parce que les ressources en eau deviennent de plus en plus limitées et notre besoin de plus en plus grand, il est logique que les tarifs de l’eau explosent. Alors on peut râler encore une fois et c’est vrai que c’est rageant ou on peut tenter de limiter la casse.

Réduire sa consommation c’est amortir l’augmentation des prix. Alors, on surveille ses robinets qu’on ouvre seulement en cas de nécessité. Ne prenons pas l’eau comme un bien acquis et dû. Prenons conscience que c’est précieux comme un trésor.

Chaque écogeste compte

Je pourrais vous parler aussi de l’arrosage du jardin et de l’utilité des récupérateurs d’eau de pluie, mais on est seulement au moins de mars. Nous n’avons pas vraiment besoin d’irriguer les potagers. Je reviendrais parler de l’eau au jardin en plein été.

Vous savez tout sur l’eau. Je vous rappelle que la journée internationale de l’eau c’est le 22 mars. D’ici là, vous pouvez lire et relire cet article pour décider quel changement vous allez appliquer chez vous. L’idée est de trouver des conseils compatibles avec vos habitudes, qui ne coutent pas une perte de confort, mais qui vous permettent de faire la transition en douceur.

Je suis curieuse, c’est quoi votre première action pour économiser l’eau ? Passer aux produits réutilisables ? Adapter vos toilettes ? Adopter une gourde ? Racontez-moi en commentaire.

Vous aimerez aussi

Caroline

Fervente adepte du zéro déchet, je partage mon aventure écolo avec vous, en vous proposant astuces et conseils pour une vie durable et harmonieuse en famille. Pour en savoir plus sur mon parcours, visitez la page à propos.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.