tawashi DIY

Mon test d’éponge Tawashi

Après mes essuie-tout lavables, on reste dans la cuisine. Aujourd’hui je vais vous donner mon avis (tranché) sur les « éponges » Tawashi. Un vaste sujet car on trouve tout et son contraire sur la toile. Déjà il existe mille et une façon de les concevoir. Ensuite, mille et un matériaux pour les réaliser…Pour un résultat…disons discutable.

Pour les réaliser.

Alors une éponge Tawashi est une « éponge » réalisée à partir de tissu recyclé. C’est le must de l’up cycling, Si si !

Parce que nos éponges traditionnelles qu’on achète au supermarché sont faites à base de pétrole, emballées soigneusement dans un film plastique. Et que tout ça finira bien-sur par gonfler notre poubelle ou en micro-particule dans l’eau de vaisselle. Ah ouai, une fois qu’on a dit ça, on n’a plus trop envie de s’en servir.

Alors pour faire une éponge Tawashi, on trouve une multitude de tuto sur Internet. J’en ai vu avec des boites et des pinces à linge. J’ai entendu parler d’une méthode avec des plaques de carton. Certaines entreprises vendent même un support déjà tout fait pour réaliser sa propre éponge. Mais à mon sens, on sort un peu de la perpective Zéro déchet…A-t-on vraiment besoin d’un énième outil à la maison ? Pas sure, sure…

Bref, ici, on a utilisé la méthode de la planche à clous. Parce que des clous, on en a un bocal plein dans l’établi et que Mini-Z adore se mettre en mode Super Bricoleuse. On a d’abord réalisé un carré de 5 clous de côté…On a testé mais notre Tawashi était vraiment petit…Alors on a tenté, comme on a pu, de rajouter quelques clous sur les cotés. Ce qui donne maintenant un carré (un peu tordu) de 7 clous par 7 clous.

Les matériaux utilisés pour créer un Tawashi

Donc, si on suit une certaine logique, le Tawashi va réduire notre consommation de pétrole / plastique et notre quantité de micro particule de plastique émise.

Partout, on lit qu’on peut utiliser des vieux vêtements usagés pour fabriquer notre éponge. Un vieux legging troué, une chaussette effilée, un t-shirt taché. Ok, on a testé avec des chaussettes destinées à la poubelle. On les a coupées en lamelle. Mais bon, après, j’ai réfléchi (ça m’arrive des fois…si…si, on n’dirait pas comme ça !). Bref, on veut limiter l’émission de micro particule synthétique dans l’eau. Mais si notre chaussette est faite en polyester ? Est ce que notre Tawashi sera aussi écolo qu’on le dit ? Ne risque-t-il pas lui aussi de polluer notre eau de vaisselle ? J’avoue que je n’ai pas la réponse. Mais dans le doute, je pense que pour créer son éponge Tawashi, il est préférable de sélectionner sa matière première. A savoir : des vêtements en coton 100%, rien que ça…

L’utilisation de l’éponge Tawashi

Après quelques péripéties avec les clous, les vieilles chaussettes et tout et tout..Nous avons réussi à faire 2 tawashis. Oh c’est mignon, et presque tout doux. Les Mini Z étaient tellement contentes qu’elles en ont pris une pour leur mini cuisine jouet. La seconde est allée se poser sur mon évier de cuisine.eponge tawashi

Et c’est parti pour le test : première vaisselle. Alors oui, ça remplace facilement l’éponge du commerce, rien à dire. Mais il n’y a pas le coté grattant (pour quand ça colle au fond de la casserole grgrgrgrrrrr…)

Ses limites…

L’absence du coté grattant c’est une des critiques que je pourrais faire…Mais ce n’est pas le plus gênant à mon goût. En fait ce qui est embêtant c’est qu’elle sèche très mal…voir pas du tout. Un peu comme un vieux gant de toilette laissé en boule au bord de la baignoire. Ben franchement, plus personne n’a envie de se laver avec, non? Ben la, ça me fait un peu la même impression. Je me dis que si ça reste humide tout le temps, ça va être un nid à microbe…Beurk. Et si je dois la passer à la machine à laver après chaque vaisselle…je ne vais pas m’en sortir !

Du coup, j’ai trouvé une autre alternative. On m’a offert une éponge faite main. Mais cette fois-ci, elle est tricoté. En fibre naturelle toujours pour éviter de polluer l’eau. Celle que j’ai reçue est en Sisal. Et c’est top ! Ça comble tous les défauts de mon éponge en chaussette. Elle est un peu abrasive, mais juste ce qu’il faut pour faire la vaisselle sans rayer ou abîmer. Et surtout, elle est assez fine, donc sèche rapidement une fois suspendue au dessus de l’évier !!

Bon reste à pouvoir la réaliser moi même. Le hic c’est que je ne sais pas tricoter…Je m’en vais de ce pas chercher ou je peux acheter une bobine de Sisal…J’ai déjà trouvé une notice de fabrication que je pourrais passer à Mamie. (heureusement qu’elle est là !)

Et vous ? Vous utilisez quoi pour faire la vaisselle ? Avez vous déjà testé les Tawashis ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *